Réforme fiscale et AVS: un compromis plein de promesses

Mercredi 10 Avril 2019
Type d'activité: 
article
Source: 
GHI - En direct de Berne


Deux milliards de francs en plus, chaque année, pour l’AVS: c’est ce que propose le projet de réforme fiscale et de financement de l’AVS (RFFA), sur lequel nous voterons le 19 mai prochain. Issu du Conseil des Etats, ce projet offre ainsi une occasion unique de financer notre système de retraites par le biais de recettes supplémentaires plutôt que par des baisses de rentes. En outre, il balaie la question du relèvement de l’âge de la retraite des femmes.

Ce renflouement de l’AVS – qui sera financé de manière sociale par une augmentation des cotisations paritaires employeur-employé·e et par la Confédération – est une compensation à la réforme fiscale.

Sur ce plan-là, la RFFA apporte également des progrès, puisqu’elle augmente l’imposition des multinationales – allégeant en contrepartie la charge fiscale d’entreprises indigènes – et celle des dividendes.

Comme le volet cantonal genevois de la réforme, qui prévoit lui aussi des compensations sociales substantielles, ce projet montre que le compromis est un art nécessaire pour obtenir d’importantes améliorations!