Miner les droits humains? Non!

Mercredi 31 Octobre 2018
Thématiques: 
Type d'activité: 
article
Source: 
GHI - En direct de Berne

L’initiative « pour l’autodétermination » est à la fois trompeuse et dangereuse.

Trompeuse, parce que les soi-disant « juges étrangers » de la Cour européenne des droits de l’homme qu’elle a dans son viseur ne sont pas externes à la Suisse : notre pays fait partie du Conseil de l’Europe depuis 55 ans, dispose à ce titre d’une juge à la Cour strasbourgeoise et a ratifié librement la Convention européenne des droits de l’homme.

Dangereuse, parce qu’en attaquant le Conseil de l’Europe et ses instruments de base, l’initiative s’attaque en fait aux droits humains des habitantes et habitants de la Suisse. Plusieurs arrêts rendus par la Cour à l’encontre de notre pays ont en effet permis de renforcer ces droits. Par exemple, celui qui a donné à des proches de victimes de l’amiante le droit à un procès équitable et a conduit la Suisse à allonger les délais de prescription.

Le 25 novembre, rejetons cette initiative qui, bien plus qu’à s’« autodéterminer », reviendrait, pour la Suisse, à s’« auto-miner » !