Liliane Maury Pasquier

Actualité

- À signer:

L'initiative congé paternité

La pétition 10 ans d'assurance maternité - il est temps de combler les lacunes > Rapport du Conseil fédéral suite notamment à mon postulat 10.3523

L'appel pour l'égalité salariale

- À lire: mon infolettre Retour de Berne. Pour vous abonner, merci de m'envoyer un message

- Sur le site du Parlement:

Mes dernières prises de parole au Conseil des États

Mes dernières interventions au Conseil des États

Mes votes au Conseil des États

Mes activités à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe

Mes mandats parlementaires et liens d'intérêt

 

Prochains événements

1er août: Fête nationale, Presinge

15-16 août: Séance de la Commission de politique extérieure du Conseil des États, Berne

 

Les dernières activités politiques

 Dernier cri  

Soutenir tous les parents d'enfants gravement malades

13.07.2016

Les parents qui prennent soin, à domicile, d’enfants gravement malades ou lourdement handicapés devraient bénéficier de moyens financiers supplémentaires. A l’issue d'une consultation, la commission santé-social du National vient de transmettre à son conseil un projet dans ce sens.

Un projet à saluer : la charge de travail de ces parents et les conséquences financières de leur situation sont souvent très lourdes. Reste que les améliorations proposées ne concernent que les enfants au bénéfice d’une allocation pour impotent de l’AI.

Quid des parents d’enfants gravement malades qui sont, par exemple, hospitalisés sur une longue période pour le traitement d’un cancer ? Ces parents, bien souvent, cessent aussi leur travail pour rester auprès de leur enfant. Aux graves soucis de santé peuvent s'ajouter alors des soucis financiers.

Raison pour laquelle un postulat demande au Conseil fédéral de réfléchir à un congé rémunéré d’une durée suffisante pour l’un ou l’autre parent accompagnant un enfant gravement malade. Dans son plan d’action en faveur des proches aidants, le Conseil fédéral a indiqué qu’il étudiait la possibilité d’introduire un congé de ce type… avec ou sans rémunération !

La Suisse peut et doit mettre sur pied un tel congé rémunéré, et rapidement : la double peine subie par les parents d’enfants gravement malades n’a que trop duré !

Liliane Maury Pasquier

Ma motion « Présence parentale auprès d’enfants gravement malades »

Mon article sur le sujet

Interpellation en lien

Lire les avant-derniers cris

Facebook