Liliane Maury Pasquier

Actualité

- À signer:

L'initiative congé paternité

La pétition 10 ans d'assurance maternité - il est temps de combler les lacunes > Rapport du Conseil fédéral suite notamment à mon postulat 10.3523

L'appel pour l'égalité salariale

- À lire: mon infolettre Retour de Berne. Pour vous abonner, merci de m'envoyer un message

- Sur le site du Parlement:

Mes dernières prises de parole au Conseil des États

Mes dernières interventions au Conseil des États

Mes votes au Conseil des États

Mes activités à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe

Mes mandats parlementaires et liens d'intérêt

 

Prochains événements

20-24 juin: Session d'été de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, Strasbourg

24 juin: Le Jardin des Hommes que nous aurions pu être, spectacle de l'Atelier 1 du Théâtre Spirale, 19h30, La Traverse, Genève

27 juin: Assemblée générale de la Fédération suisse des sages-femmes - Section Genève, 20h, Haute école de santé de Genève

29 juin: Séance du comité d'Argos, 18h, Genève

4 juillet: Séance de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des États, Berne

 

Les dernières activités politiques

 Dernier cri  

Défaite des assuré·e·s (0-2)

20.06.2016

En matière de maîtrise des coûts dans l'assurance-maladie de base, le bilan de la session d'été des chambres fédérales est pour le moins amer. La majorité de droite du Conseil des États a d'abord renvoyé au Conseil fédéral un projet de loi sur les produits du tabac, qui prévoyait notamment de réglementer (un peu) plus strictement la publicité. Ce alors que le tabagisme cause environ 9'500 morts chaque année en Suisse et coûte à la société quelque 10 milliards de francs - dont plus de 1,7 milliards en coûts de la santé -.

La même majorité de droite a ensuite refusé ne serait-ce que de discuter d'un projet de loi visant à améliorer la qualité dans notre système de santé. Ce alors que les accidents médicaux évitables causent 2'000 à 3'000 morts chaque année en Suisse et coûtent plusieurs centaines millions de francs par an dans le seul secteur hospitalier.

La victoire de certains lobbies signe la défaite de chaque assuré·e de ce pays. Car le refus des mesures de maîtrise des coûts dans l'assurance-maladie de base retombe sur le niveau des primes. Pour limiter la casse, j'ai déposé une motion afin que lesdites primes ne dépassent pas 10% du budget des ménages. Mais il faut aussi agir à la source et prévenir, tant que faire se peut, les coûts de la santé et les souffrances humaines évitables!

Liliane Maury Pasquier

Mes interventions au Conseil des États sur:

- La loi sur les produits du tabac

- Le renforcement de la qualité dans la LAMal

Lire les avant-derniers cris

Facebook