Actualité

- Votations fédérales du 30 novembre: NON à l'initiative "Ecopop"

> Ma position      > Débat dans Forum

- Mes Nouvelles de Berne. Pour vous abonner, merci de m'envoyer un message

 - Mes derniers discours au Conseil des États

- Mes dernières interventions au Conseil des États

- Mes mandats parlementaires et liens d'intérêt

 

Prochains événements

17 novembre: Séance de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des États, Berne

18 novembre: Soirée de clôture des ateliers "C'est décidé, je me lance!", 18h30, Théâtre du Grütli, Genève

20-21 novembre: Colloque "La révolution silencieuse - 25 ans des droits de l'enfant", 14h30-18h30 puis 8h30-14h30, CICG, Genève

20 novembre: "Mamans de choc", film et échanges à propos des mères toxicodépendantes, 19h30-21h30, un R de famille, Genève

24 novembre-12 décembre: Session d'hiver des chambres fédérales, Berne

Les dernières activités politiques

Dernier cri

Ecopop: à rejeter sans modération

27.10.2014

Ecopop : un nom léger comme le pop-corn et pétillant comme le champagne. Mais ne nous y laissons pas prendre. L'initiative Ecopop propose des mesures qui ne mettraient à la fête ni la Suisse, ni les autres pays concernés.

Sous couvert de préservation des ressources naturelles, l’initiative rigidifie et durcit encore le contingentement de l’immigration, avec les risques que l’on sait pour notre économie. Et, sous prétexte de se soucier du sort des pays les plus pauvres, elle entend capter et figer 10% du budget de l'aide au développement pour promouvoir la planification familiale volontaire.

La planification familiale est certes un élément important de la santé sexuelle et reproductive. Mais elle n'en est qu'un élément parmi d'autres. Après avoir déposé un postulat transmis en 1998, j’ai interpellé le Conseil fédéral en 2009 sur l'importance de renforcer la santé reproductive dans la coopération au développement, mais en aucun cas la seule planification familiale !

Pour être efficace, la planification familiale volontaire doit en outre s'insérer dans un effort plus large de lutte contre la pauvreté et d'émancipation des femmes, lequel exige également des moyens.

La planification familiale selon Ecopop a des relents furieusement colonialistes. Limiter la reproduction des uns pour servir la production illimitée des autres ? Cette conception paternaliste est dépassée. La planification familiale ne mène pas forcément à avoir moins d'enfants mais à choisir d'en avoir (d'autres) ou pas.

Bref, le volet «aide au développement» de l’initiative Ecopop n’est que le cache-sexe d’un texte inhumain et dangereux. Comme un alcopop – et comme l'alcool en général –, il ne résout aucun problème mais en créera de nouveaux.

C'est pourquoi il nous faut crever la bulle et, le 30 novembre, rejeter cette initiative sans modération.

Liliane Maury Pasquier

Lire le texte complet

Ecouter le débat

Lire les avant-derniers cris

Facebook