Liliane Maury Pasquier

Actualité

- Votations du 28 février 2016

Votations fédérales: NON à l'initiative du PDC sur le mariage, NON à l'initiative de mise en oeuvre de l'UDC (> mon article dans la Tribune), NON au 2ème tunnel au Gothard, OUI à l'initiative Stop à la spéculation

> Recommandations de vote et arguments du Parti socialiste genevois, aussi sur les sujets cantonaux

Ville de Genève: OUI au nouveau Musée d'art et d'histoire

- Retour sur la campagne pour les élections fédérales 2015

- Mes Nouvelles de Berne. Pour vous abonner, merci de m'envoyer un message

- Sur le site du Parlement:

Mes derniers discours au Conseil des États

Mes dernières interventions au Conseil des États

Mes activités à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe

Mes mandats parlementaires et liens d'intérêt

 

Prochains événements

18 février: Séance de la Commission de politique extérieure du Conseil des États, Berne

19-20 février: Séance du Groupe socialiste des chambres fédérales, Berne

20 février: Assemblée générale extraordinaire des Femmes socialistes suisses, 12h-15h, Berne

Les dernières activités politiques

  • Dans un contexte où les coûts de la santé et les primes maladie augmentent, où la population vieillit et les besoins de santé se complexifient, il est urgent d’agir pour que l’industrie pharmaceutique soit la meilleure amie de la santé publique, e

  • L’initiative populaire « Pour le renvoi effectif des étrangers criminels » trompe énormément. À commencer par son titre.

  • Après le refus de prolonger de manière indéterminée le moratoire sur l'ouverture de nouveaux cabinets, l'heure est à la recherche d'autres solutions. Débat entre Liliane Maury Pasquier (PS/GE) et Ignazio Cassis (PLR/TI).

  • Deux motions réclament de ne pas considérer les votes blancs comme nuls, mais de les comptabiliser. Débat entre Christian Lüscher (PLR/GE) et Liliane Maury Pasquier (PS/GE).

  • Texte

    Le bureau est chargé de modifier l'art. 130 de la loi sur le Parlement afin que les votes blancs ne soient plus comptabilisés comme des votes nuls.

     

 Dernier cri  

Le renvoi jusqu'à la nausée

11.01.2016

Après une première initiative adoptée en 2010, l’UDC en remet une couche. C’est que la loi d’application, avalisée entre temps par le Parlement, ne garantirait pas le « renvoi effectif des étrangers criminels ». Cette loi, fort dure au demeurant, prévoit une clause minimale afin de préserver l’ossature des standards de l’État de droit (en l'occurrence, l’examen au cas par cas).

Cette nouvelle initiative vise, elle, à renvoyer automatiquement et sans égard aux circonstances les personnes sans passeport suisse. Même en cas de délit mineur. Même si elles sont nées en Suisse. Ce n’est pas une simple « initiative de mise en œuvre » (le peuple, tant sanctifié dans le discours de l’UDC, est allègrement trompé !) : c’est un durcissement de plus. Un durcissement considérable, qui bafoue les droits fondamentaux ancrés dans notre ordre juridique.

C’est aussi une nouvelle manière de faire : au lieu de lancer un référendum contre la loi d’application, on contourne le législateur avec une autre initiative, au contenu différent. Détournement des règles de notre démocratie, acharnement inutile et indigne à l’appui des renvois : cette initiative a de quoi donner la nausée. C’est elle qu’il s’agit de renvoyer (à ses expéditeurs) en la rejetant le 28 février !

Liliane Maury Pasquier

Mon article dans la Tribune

Lire les avant-derniers cris

Facebook