Actualité

- Le 28 septembre, OUI à la caisse publique d'assurance-maladie:

site du comité genevois et spot publicitaire

- Mes derniers discours au Conseil des États

- Mes Nouvelles de Berne. Pour vous abonner, merci de m'envoyer un message

- Le Conseil de l'Europe (où je siège avec la délégation suisse): c'est quoi? Réponse avec un petit film

 

Prochains événements

8-26 septembre: Session d'automne des chambres fédérales, Berne

10 septembre: Commémoration du bicentenaire de l'entrée dans la Confédération de Genève, Neuchâtel et Valais, 13h-15h, Place fédérale, Berne

11 septembre: Initiative pour une caisse publique d'assurance-maladie, Cercle des retraités latins du SSP, 14h-16h, Lausanne

12-13 septembre: Platin Symposium de la Société Suisse de Médecine Interne Générale (SSMI) consacré à la médicalisation, 14h ven-9h sam, Thoune

13 septembre: Manifestation pour la caisse publique, 10h-12h, Fribourg

14 septembre: Représentation de "Rien de Tell", à l'occasion du bicentenaire de l'entrée de Genève dans la Confédération, 20h-22h30, Parc des Bastions, Genève

Les dernières activités politiques

Dernier cri

Les mêmes soins, au juste prix

27.08.2014

Le 28 septembre, nous votons sur l’initiative «Pour une caisse publique d’assurance-maladie». Le comité genevois pour le OUI rassemble une large palette d’organisations, de professionnel-le-s de la santé, de politiques et de citoyen-ne-s.

Il faut dire que la population genevoise est touchée de plein fouet par les problèmes du système actuel. De 1996 à 2012, les Genevois-es ont payé plus de CHF 262 millions de primes en trop et ne récupéreront que partiellement le trop payé! La caisse publique permettra aux cantons de fixer des primes qui correspondent à leurs dépenses de santé.

En outre, la caisse publique permettra :

- La fin de la chasse aux bons risques.

- Un système d’assurance-maladie mieux contrôlé et plus efficace (à l’exemple de la Suva).

- Des économies immédiates de CHF 350 millions et, à moyen terme, d’environ CHF 2 milliards, chaque année en Suisse.

Le tout en garantissant la même qualité de soins, le libre choix du médecin et les différentes catégories de primes.

D’importantes hausses de primes sont annoncées pour l’an prochain. La faute, en partie, à l’utilisation de nos primes pour financer la campagne contre la caisse publique? Notre mobilisation doit être plus forte, pour un OUI très net de Genève le 28 septembre !

Liliane Maury Pasquier

Mon interpellation "Information politique des assureurs-maladie. Garantir l'équilibre"

Lire les avant-derniers cris

Facebook